Evolution et suivi des valvulopathies associées au Benfluorex - Gilbert Habib

Modifié le : 25/11/2014

Que faire quand le diagnostic de valvulopathie aux anorexigènes a été porté : que deviennent ces patients ?

Nous n’avons pas de réponse  à cette importante question en raison de l'absence d'étude publiée avec le benfluorex.  Seules quelques données publiées sur les dérivés de la  fenfluramine (Isoméride et Ponderal en France) nous apportent une réponse indirecte en montrant que l’évolution de ces valvulopathies après arrêt du traitement anorexigène se fait vers la stabilité dans la majorité des cas, vers l’aggravation ou l’amélioration moins fréquemment. Les résultats divergent cependant selon les études. Il faut également noter que les méthodes échographiques utilisées dans ces études sont fréquemment dépassées et ne répondent pas aux recommandations actuelles de quantification des valvulopathies.

Dans l’état actuel de nos connaissances, nous devons respecter les instructions de la Direction Générale de la Santé et de l’AFSSAPS :

  • Aujourd’hui, il est prioritaire de mettre en place un suivi le plus exhaustif possible des patients exposés au Benfluorex et pour lesquels une échocardiographie a objectivé une atteinte valvulaire possiblement liée au Benfluorex ou une suspicion d’hypertension artérielle pulmonaire
  • Le protocole de cette étude est en cours d’élaboration, avec le concours de la Société Française de Cardiologie
  • Dans l’attente de la mise en place officielle de l’étude, il est demandé de:
  1. remplir la fiche d’inclusion et d’échocardiographie pour tous les patients traités par Benfluorex vus en consultation
  2.  conserver les enregistrements échocardiographiques de toutes les régurgitations valvulaires possiblement liées au Benfluorex, quel que soit leur grade
  3.  prévoir un contrôle échocardiographique à 1 an chez tous les patients présentant une atteinte valvulaire et chez tous les patients chez qui le benfluorex a été arrêté il y a moins de 2 ans
  4. adresser le patient au centre de référence ou de compétence régional en cas d’HTAP suspectée

Les résultats des études de suivi en cours d’élaboration en France nous permettront de mieux connaître l’histoire naturelle des valvulopathies associées à la prise de Benfluorex ».
 
 
 
 
Présentation (1/2) 
 
 
 
Présentation (2/2)
 
 

Actualités

Syndrome coronaire aigu et accident vasculaire cérébral

Point de vue : Yves Cottin et Yannick Bejot (Dijon). Source Dossier de Presse JESFC 2018

En savoir plus