Le DPC pour les cardiologues : une opportunité à saisir !

Modifié le : 04/06/2019

Parcours de DPC « Sommeil » : Les obligations du cardiologue prescripteur de PPC

La date « butoir » du 1er janvier 2020 approche !

Si vous êtes un cardiologue impliqué dans la prise en charge du syndrome d’apnée du Sommeil (SAS), en pratiquant les actes diagnostiques et thérapeutiques dédiés (notamment la ventilation par pression positive continue, PPC), vous êtes concerné.
A la suite de l’arrêté du 13/12/2017, le Ministère de la Santé souhaite vérifier la qualité des prescriptions de PPC. Cet arrêté reprend les indications, la qualification des prescripteurs et les différents types de forfaits de prise en charge.
Selon ce texte, les cardiologues prescripteurs de PPC pour le SAS doivent suivre une action de développement professionnel continu (DPC) spécifique « Sommeil ». Le Conseil National Professionnel CardioVasculaire* (CNPCV) doit attester ce parcours pour chaque cardiologue prescripteur, et cette attestation (validée ensuite par le CNOM) sera obligatoire pour l’Assurance Maladie à compter du 1er janvier 2020.
Dès 2018, et à nouveau en 2019, le CNPCV propose donc un « parcours de DPC Sommeil» centré sur la prescription de PPC, selon les méthodes définies par l’HAS et selon des règles communes, retenues par la Fédération des Spécialités Médicales et par le Conseil Pédagogique de la Formation Spécialisée Transversale (FST) « Sommeil ».

Voir les nouvelles règles pour se mettre en conformité


Un chèque individuel de formation :

le DPC est un chèque individuel de formation, donné chaque année à tout médecin inscrit au conseil de l’Ordre, lorsqu’il effectue une formation labellisée DPC. Cette formation peut être une participation à un registre, un enseignement interactif à distance, mais surtout une formation délivrée lors de nos congrès. Les diverses structures de la cardiologie se sont unies pour proposer un organisme commun, ODPC CARDIO ou ODP2C, permettant des formations pédagogiques complémentaires et de qualité reconnue.


Quel intérêt pour le cardiologue ?

Tout en participant à un congrès qu’il affectionne, le cardiologue réalise son obligation réglementaire. Il active un financement auquel il a personnellement droit, permettant selon les cas une prise en charge partielle et forfaitaire de ses frais pédagogiques (Inscription, hébergement ou transport) et comprenant pour les médecins libéraux une compensation pour perte de ressources (usuellement de 517,50 € par programme). Il reçoit un dossier pédagogique rassemblant les présentations des orateurs des sessions labellisées.


Qui peut s’inscrire ?

Tout médecin exerçant en France, inscrit auprès du conseil départemental de l’Ordre, et titulaire de son numéro RPPS. Il n’est pas nécessaire d’être cardiologue. Les médecins étrangers exerçant en France, les médecins français exerçant à l’étranger et les internes ne sont pas concernés par le DPC et ne peuvent donc pas s’y inscrire.

Comment s'inscrire

Les frais pédagogiques

Cardiorisq : l'accréditation

Les sites associés

La FMC

Actualités

Syndrome coronaire aigu et accident vasculaire cérébral

Point de vue : Yves Cottin et Yannick Bejot (Dijon). Source Dossier de Presse JESFC 2018

En savoir plus