SFC

L’ensemble des cardiologues français (privé et public) et les associations de patients souhaitent, par le biais d'une lettre ouverte, alerter le Président de la République, la Première Ministre, le Ministre de la Santé, la Présidente de l’Assemblée Nationale et le Président du Sénat, de leur plus vive inquiétude quant à l’avenir de la télésurveillance des patients insuffisants cardiaques en France.

Le tour pris par les négociations sur son passage en droit commun, et particulièrement le dernier décret n° 2022-1767 du 30 décembre 2022 relatif à la prise en charge et au remboursement des activités de télésurveillance médicale, risquent d'en compromettre gravement la faisabilité et d’aggraver le pronostic des patients insuffisants cardiaques. Nous rappelons que cette pathologie est associée à une mortalité encore élevée.

Le Conseil National Professionnel CardioVasculaire (CNPCV), la Société Française de Cardiologie (SFC) et les associations de patients demandent une entrevue urgente avec le Président de la République et la réécriture des textes législatifs et réglementaires sur la télésurveillance, et demandent que la télésurveillance soit valorisée à son juste coût, particulièrement sur le versant soignant. 

Image
lettre ouverte au president de la republique

Pour lire l'intégralité de la lettre ouverte, veuillez cliquer sur le bouton ci-dessous.

Nos suggestions d’actualités

Les actualités Cardio Online

Fibrillation ventriculaire

Préparation physique, gestion des entraînements : les secrets de performance de Jean Galfione

Un bilan d’ischémie aigüe de membre supérieur

L‘inobservance en vie réelle : données françaises

Inobservance et théorie du comportement planifié

26/02/2024
Actualités SFC
Autre

Hommage au Pr Jean-Paul Bounhoure

26/02/2024
Actualités SFC
Pratique professionnelle

Difficultés d’approvisionnement en Rythmodan 250 mg LP

24/02/2024
Actualités Congrès
Congrès

Journées Cardiologiques de l'Océan Indien 2024